POURQUOI LES OISEAUX VOLENT EN V ?

Publié par L'oiseau Bleu le

POURQUOI LES OISEAUX VOLENT EN V ?

Pourquoi les oiseaux volent V ?

 

Quiconque observe le ciel d'automne sait que les oiseaux migrateurs volent en formation V. C'est le cas des cygnes, des pélicans, des canards, des grues ou encore des oies. Mais pourquoi ces oiseaux volent-il en V ? Il est important de rappeler que seulement les oiseaux migrateurs utilisent cette technique de vol. 

 

Regardez avant tout cette belle vidéo où nous pouvons observer les oiseaux de près durant leur vol. 

 

 

Les scientifiques débattent depuis longtemps de la raison de cette technique de vol. Une nouvelle étude sur les ibis révèle que ces oiseaux à grandes ailes positionnent soigneusement le bout de leurs ailes et synchronisent leur battement, vraisemblablement pour capter le courant d'air ascendant de l'oiseau précédent et économiser de l'énergie pendant le vol.

 

Oiseaux volent en V

 

Il y a deux raisons pour lesquelles les oiseaux peuvent voler en formation en V : Cela peut faciliter le vol, ou ils suivent simplement le chef. Les escadrons d'avions peuvent économiser du carburant en volant en formation en V, et de nombreux scientifiques soupçonnent que les oiseaux migrateurs font de même. Les modèles qui ont traité les oiseaux battant des ailes comme des avions à voilure fixe estiment qu'ils économisent de l'énergie en s'attirant les uns les autres, mais les courants créés par les avions sont bien plus stables que les tourbillons oscillants qui se dégagent d'un oiseau. "L'air devient sacrément agité derrière une aile battante", explique James Usherwood, biomécanicien locomoteur au Royal Veterinary College de l'université de Londres à Hatfield, où la recherche a eu lieu.

 

Les oiseaux volent en V

 

L'étude, publiée aujourd'hui en ligne dans Nature, a tiré parti d'un projet existant visant à réintroduire en Europe des ibis chauves (Geronticus eremita), une espèce menacée. Les scientifiques ont utilisé un avion ultra-léger pour montrer aux oiseaux élevés à la main leur itinéraire de migration ancestral de l'Autriche vers l'Italie. Une volée de 14 juvéniles transportait des enregistreurs de données spécialement construits par Usherwood et son laboratoire. Le GPS de l'appareil a déterminé la position de vol de chaque oiseau à 30 cm près, et un accéléromètre a montré la synchronisation des volets d'ailes.

 

Oiseaux volent

 

Tout comme les estimations aérodynamiques le prédisent, les oiseaux se sont positionnés pour voler juste derrière et sur le côté de l'oiseau de devant, chronométrant leurs battements d'ailes pour attraper les tourbillons ascendants. Lorsqu'un oiseau volait directement derrière un autre, le timing des battements d'ailes s'inversait afin de minimiser les effets du courant descendant venant de l'arrière du corps de l'oiseau. "Nous ne pensions pas que cela était possible", dit Usherwood, considérant que l'exploit nécessite un vol prudent et une incroyable conscience de ses voisins. "Peut-être que ces grands oiseaux en formation en V peuvent être considérés comme un avion avec des ailes qui montent et descendent."


Les résultats s'appliquent probablement à d'autres oiseaux à longues ailes, tels que les pélicans, les cigognes et les oies, dit Usherwood. Les oiseaux plus petits créent des sillages plus complexes qui rendraient le dessin trop difficile. Les chercheurs n'ont pas tenté de calculer les économies d'énergie de l'oiseau car les mesures physiologiques nécessaires seraient trop envahissantes pour une espèce en voie de disparition. Des études antérieures estiment que les oiseaux peuvent utiliser 20 à 30 % d'énergie en moins lorsqu'ils volent en V.

 

Oiseau vole en V

 

"D'un point de vue comportemental, c'est vraiment une avancée", déclare David Lentink, ingénieur en mécanique à l'université de Stanford à Palo Alto, en Californie, qui n'a pas participé aux travaux. "Montrer que les oiseaux se soucient de synchroniser le battement de leurs ailes est certainement une idée importante que nous n'avions pas auparavant". Mais pour affirmer définitivement que les oiseaux s'arrachent les uns les autres, il faudrait mesurer l'emplacement exact des tourbillons et les zones de courant descendant sur des ibis, ce qui nécessiterait de les faire voler dans une soufflerie - un processus bien plus intrusif que le simple transport d'un enregistreur de données.

 

Pourquoi les oiseaux volent en V

 

Les scientifiques ne savent pas comment les oiseaux trouvent ce point d'équilibre aérodynamique, mais ils soupçonnent que les animaux s'alignent soit par la vue, soit par la détection des courants d'air à travers leurs plumes. Ils peuvent aussi se déplacer jusqu'à ce qu'ils trouvent l'endroit le moins résistant. Dans de futures études, les chercheurs se tourneront vers des oiseaux plus communs, tels que les pigeons ou les oies. Ils prévoient d'étudier comment les animaux décident de la trajectoire et du rythme, et si une erreur commise par le chef peut se répercuter sur le reste du troupeau et provoquer des embouteillages.

 

Oiseaux volent en V

 

"C'est un travail assez impressionnant en soi, mais il suggère qu'il y a encore beaucoup à apprendre", déclare Ty Hedrick, biologiste à l'université de Caroline du Nord, Chapel Hill, qui étudie l'aérodynamique du vol chez les oiseaux et les insectes. Quelle que soit la façon dont ils le font, dit-il, "les oiseaux sont d'excellents pilotes de deltaplane".

 

Vous souhaitez savoir pourquoi les oiseaux migrent ? Regardez notre article à ce sujet. 

 

L'oiseau Bleu

← Article précédent Article suivant →